Ne prenez pas pour modèle ces stars d’Hollywood

Publié par Maxime le

Rêvez-vous d’avoir un jour le physique de Captain America, Thor, ou bien de Superman?

captain america, thor, superman

Au fond de vous, je parie que oui. 

Les acteurs Hollywoodiens parviennent à se bâtir des corps épiques qui nous rendent tous jaloux (même en secret).

Pour les pratiquants de musculation, les  transformations physique de ces stars sont une source d’inspiration. A chaque nouveau blockbuster, des dizaines de vidéos et d’articles sont publiés pour nous expliquer en détail (souvent inventé) l’entrainement des acteurs pour le film.

Et quelle que soit la nature de ces préparations, les résultats sont impressionnants. Quand on compare avec nos propres progrès devant le miroir, on se demande comment ils font.

transformation thor

Mais les standards posés par Hollywood sont à considérer avec prudence. Les transformations physiques des stars s’effectuent dans des conditions très particulières.

Cette prise de recul est, à mon sens, nécessaire pour rester connecté à la réalité et ne pas se fixer des objectifs impossibles à atteindre.

Les grandes parties de cet article sont :

  • La magie du cinéma pour faire illusion
  • Le côté obscur des préparations physiques
  • La fin qui justifie les moyens
  • La toxicité des standards hollywoodiens

La magie du cinéma

Un physique à l’écran peut être très différent de ce qu’il est dans la réalité. Voici une liste des astuces utilisées dans tous les films d’action. 

Astuce 1 : Profiter du pump.

Vous l’avez remarqué, à la fin d’une bonne séance la congestion de vos muscles vous donne du volume, même au repos. C’est la fenêtre de temps idéale pour filmer la scène du « héro torse nu” présente dans tout bon film d’action. 

Batman

Pour favoriser la congestion avant votre séance photo, faites de longues séries avec des poids légers.

Astuce 2: Orientation de la lumière

Parce que des images parlent mieux que des mots :

cavill, Hardy, Evans

Rien de plus simple que de faire ressortir des muscles sur une photo ou une vidéo.

Utilisez une lumière provenant d’au dessus de vous ou sur le coté. Le jeu d’ombre vous donnera 5 kg de muscle supplémentaire. 

Astuce 3 (déconseillée): la Déshydratation

C’est une technique utilisée par les bodybuildeurs depuis longtemps. L’idée est de réduire le taux de sodium dans le corps et donc l’absorption de l’eau sous la peau. De cette façon, on obtient un aspect très sec, très dessiné.

Hugh Jackman a déclaré avoir utilisé la déshydratation pour son rôle dans X-men Days of Future-Past. Voici ce que ça a donné en image :

wolverine

Astuce 4: Faites briller le tout

Pluie, sueur, huile de monoi, tous les moyens sont bons pour faire briller les muscles des héros. Il est amusant de voir que cette astuce un peu grossière est utilisée la grande majorité des films d’action.

Pitt, Stallone, Cavill dégoulinant

Quelques dizaines de litres d’huile de bronzage ont été utilisé sur le tournage de 300 (true story).

spartiates 300

Astuce 5 : Allez au soleil

Le bronzage est un moyen connu de paraître plus musclé. On remarque bien cette astuce dans le film Captain America, First Avenger.

[spoiler alert] En l’espace de 5 minutes, le héro blanc comme un linge, se transforme en super soldat musclé… et bronzé!

transformation captain america
AVANT : maigre et blanc. APRES: musclé et bronzé!

Astuce 6 : La post-prod

Si ça ne suffit pas, il reste la post-production pour rendre votre acteur encore plus balèze. 

Au cinéma on appelle ça le “work beauty”. Il s’agit d’une transformation digitale appliquée dans les dernières phases de post-production afin de rendre les acteurs et actrices plus jeunes et plus beaux.

Le processus coûte cher, mais l’argent n’est pas un problème quand on est un blockbuster destiné à générer des milliards.

Cas d’école

Cette prise de vue de Wolverine est un cas école qui sublime la préparation physique de Hugh Jackman:

Wolverine astuces cinema

Le côté obscur des préparations

Dans le film Batman the Darknight Rises , Tom Hardy incarne le méchant ultra massif Bane.  Lors de la promotion du film, un journaliste lui demande s’il avait utilisé des produits dopants pour préparer le rôle. Voici sa réponse: 

“Non j’ai pris des smarties… qu’est-ce que tu crois putain?”

Bane

Et oui, nous devenons parfois naïfs lorsqu’il s’agit de nos stars préférées. Le dopage n’est pas uniquement présent dans le sport. Il fait aussi parti de l’écosystème Hollywood.

Si Tom Hardy l’admet à demi-mot, Charlie Sheen et Mickey Rourke assument complètement leur recours aux stéroïdes pour la préparation de certains rôles. 

Mickey Rourke
Mickey Rourk (The Wrestler)
Charlie Sheen
Charlie Sheen (Hot Shot)

Comme dans le sport, le dopage est un secret de polichinelle. Le préparateur physique des célébrités, Happy Hill, estime qu’environ 20% des acteurs utilisent des produits anabolisants.

Le sujet du dopage au cinéma reste cependant très tabou et les “coming-out” sont rares. Sans informations internes, il est extrêmement difficile d’affirmer qu’un acteur est dopé ou non.

Mais pour certains, le recours aux stéroïdes anabolisants est clair.

Dwayne Johnson
Pas besoin d’être devin pour voir que The Rock ne tourne pas à l’eau claire

Dwayne Johnson ne l’admettra pas, mais il est impossible de développer une telle masse musculaire naturellement, en étant aussi sec, et encore moins à 47 ans . 

Arnold Schwarzenegger est aussi passé par la pharmacie pour atteindre son physique légendaire. Il confirme l’évidence dans cette interview (anglais).

Des progressions suspectes…

Pour le reste, les soupçons de dopage viennent principalement de la rapidité à laquelle ces acteurs se métamorphosent.

Transformation Zach Efron
Le passage à l’age adulte s’est bien déroulé pour Zach
Transformation Christian Bale
Christian Bale est passé de de 56 à 84kg entre les tournages de The Machinist (2004) et Batman begins (2005)

A plusieurs reprise sur ce blog, j’ai placé cette courbe qui illustre le chemin à parcourir en tant que pratiquant naturel de musculation:

courbe croissance sans dopage

Même avec un entrainement et une nutrition calés au millimètre, il faut au minimum 5 ans pour simplement approcher son potentiel génétique.

Cependant avec l’aide d’un bon médecin il est possible de relancer  la croissance musculaire comme si vous étiez un débutant (les “newbie gains”).

courbe croissance avec dopage

En répétant ces relances de croissance à coups de stéroïdes, il est possible à terme, de développer deux fois plus de masse musculaire qu’un pratiquant naturel (strongerbyscience).

Mr Universe avant ère dopage vs Mr Universe début ère dopage
A gauche, les participants de Mr Universe avant l’ère du dopage (Sean Connery au milieu) et à droite, Arnold au début de l’ère des stéroïdes.

C’est à ce point que ce type de produit change les règles. La tentation est donc grande pour être sûr d’avoir la condition parfaite le jour du tournage.

Suspects oui, mais…

Bien sûr, tous les acteurs ne sont pas prêt à jouer avec leur santé pour quelques kilos de muscles supplémentaires. 

Avant de juger si untel ou untel est chargé, nous devons considérer plusieurs éléments.

1. Premièrement, il y a une part d’illusion dans le cinéma comme nous l’avons vu dans la partie 1. Les acteurs ne sont probablement pas aussi massifs et secs en réalité que sur les écrans.

Henry Cavill sur le set vs en vacances
Henry Cavill sur le set vs Henry Cavill en vacances

2. Ensuite, il existe une sélection génétique effectué lors des castings.  Le physique de l’acteur est un critère prépondérant dans l’attribution d’un rôle. 

Qu’est ce qui est le plus important pour jouer Aquaman? Un grand talent de comédien ou un physique tout droit sorti de la mythologie grecque? 

Aquaman
Jason Momoa

Avoir un physique exceptionnel représentent un avantage énorme pour décrocher ce type de rôle. Les physiques hollywoodiens sont donc biaisés. Ils ne sont pas représentatifs du mec moyen, c’est à dire de vous et moi.

3. Enfin, les acteurs disposent des conditions idéales pour mener à bien leur fulgurantes transformations. 

Pour le film Southpaw, Jake Gyllenhaal s’est entraîné deux fois par jours pendant 5 mois. Il était bien sûr suivi par un coach personnel qui a calibré ses entraînements et sa nutrition au cordeau. 

Face aux moyens d’Hollywood, il est donc difficile de tenter la comparaison.

Jake Gyllenhall dans la rage au ventre

La fin justifie les moyens

Malgré ces raisons qui peuvent expliquer des progrès hors normes, le corps possède des limites. C’est pourquoi, une partie des acteurs finissent par choisir le raccourci que l’on connait.

Mais avant de les condamner et leur jeter des tomates pourries, essayons de comprendre ce qui les poussent à passer du coté obscur.

Survivre dans la jungle Hollywood 

Il y a quelques années, l’acteur Jeremy Jackson obtient un opportunité en or: décrocher le rôle principal de Conan le Barbare. Mais finalement, son audition ne se passe pas comme prévu. Dans une interview, il raconte :

“Ils m’ont dit que je n’étais ni assez grand, ni assez costaud.”  Et pour cause, c’est l’immense et impressionnant Jason Momao (futur Kahl Drogo, et Aquaman) qui obtint le rôle.

Jeremy Jackson et Jason Momoa
A Gauche Jeremy Jackson et à droite Jason Momoa (encore lui) dans Conan le Barbare (2011).

A partir de ce moment Jackson décide de mettre toutes les chances de son côté. Il entame une cure d’hormones de croissance, de testostérone, d’insuline et ajoute 18kg de muscle à sa carcasse pour faire face à la concurrence.

Pour la petite histoire, J. Jackson atterrira finalement dans la série télévisé “Celebrity Rehab” (Desintox des Célébrités).

Cette anecdote souligne la compétition présente entre les acteurs mâles des films d’actions. Si vous n’êtes pas capable d’exhiber un gros tour de bras et des abdos dessinés aux auditions alors votre carrière a peu de chance de décoller.

hollywood
Prêt à tout pour Hollywood ?

Dans cet environnement hyper compétitif, on comprend aisément pourquoi les jeunes loups sont prêts à aller chercher une “aide” extérieure.

Rester bankable à Hollywwod

Mais la tentation est également grande pour les acteurs qui ont incarné des héros très musclés tout au long de leur carrière. Avec l’âge, il est en de plus en plus difficile de construire ou même de conserver une masse musculaire importante.

Mais qui s’en moque?

Surement pas Hollywood et les spectateurs qui attendent du spectacle et des héros au top de leur forme.

l'ancienne génération des héros de films d'action
Les vieux font de la résistance (The Expandables)

Sylvester Stallone, exemple de longévité exceptionnelle dans l’industrie, avait été arrêté avec 48 flocons d’hormones de croissance dans ses bagages en 2007. 

Il n’y pas de miracles.

Des enjeux immenses

Ça y est! Vous avez percé dans le milieu (et de manière clean).

Vous êtes dans les petits papiers des producteurs d’hollywood…

Et un beau jour… vous obtenez l’opportunité de votre vie!

Un rôle important dans un blockbuster au budget délirant!

Joey
You made it

Mais après quelques jours d’euphorie vous sentez la pression augmenter de toutes parts:

  • Le budget du film se chiffre en centaines de millions et les recettes attendues en milliards de dollars. L’échec n’est clairement pas permis.
  • Un salaire à sept chiffres place un poids immense sur vos épaules. Votre performance devra être de haut vol.
  • Des dizaines de millions de fans vous attendent au tournant, la critique aussi. C’est votre carrière qui est en jeu.

Maintenant imaginez que les producteurs vous demande de prendre 20kg de muscle en 6 mois. Ils se fichent pas mal du comment, vous devez y arriver pour tenir le rôle, point final. 

Dans ce contexte, que seriez-vous prêt à faire pour être en condition le jour J?

coup de pression
Qu’est ce que tu ferais Brian? Hein?!

Des attentes toujours plus grandes 

Du point de vue du spectateur nous voulons voir des choses toujours plus grandes, plus fortes, plus impressionnantes. 

C’est la course à la surenchère.

cascade irréelle
Com..? Qu..? Pourquoi?

Ça vaut pour les explosions, les cascades mais aussi les physiques des héros. Pensez-y, ils sont toujours plus viril et exceptionnels à chaque nouvelle génération de films.

Regardez l’évolution du physique des acteurs sur une même franchise dans le temps:

Evolution du physique de Batman
Batman de 1966 vs Batman de 2016
évolution du physique de Bond
James Bond des années 1990 vs Bond de 2006
l'évolution du cast f&f
Le duo de Fast & Furious (2001) vs Fast and Furious: Hobbs & Shaw (2019)

Et l’avènement des films Marvel n’a pas arrangé la tendance.

Les dessinateurs des comics ne sont évidemment pas concernés par les limites du réel (et c’est bien l’idée). Savoir si leur personnage peut atteindre ce physique dans la réalité n’est pas leur problème mais celui d’Hollywood et des interprètes.

affiche super-héros
La fiction donne un sacré challenge aux préparateurs physique

Si le super héro de l’adaptation ciné ressemble à une crevette comparé à son homologue du comics, les fans ne vont pas comprendre.

tom hardy vs bane

Smarties ou pas, Tom Hardy a fait un super boulot pour coller au look du très massif Bane.

La toxicité des standards hollywoodiens

L’idée de cet article n’est pas de juger les acteurs qui s’injectent des stéroïdes (ou pas) mais de voir ces physiques hollywoodiens pour ce qu’ils sont: un divertissement.

Il est tout simplement impossible aujourd’hui d’atteindre la forme irréalistes des héros au cinéma.

Leur influence est énorme dans le monde. Hollywood contribue à établir un standard de l’homme et de la virilité complètement déconnecté de la réalité.

Malheureusement certains tombent dans le piège de la comparaison et ne se verront jamais assez gros, jamais assez musclé.

Ces personnes risquent d’être constamment déçues de leurs résultats. Construire un physique, même modeste, demande énormément de temps et de discipline.

Plus grave, on voit apparaître de plus en plus des cas de dysmorphie musculaire. C’est une forme d’anorexie inversée où un homme se regarde dans la glace et se voit plat, pas assez musclé alors qu’il est déjà énorme.

Les personnes atteintes de ces symptômes ont une pratique obsessionnelle du sport et vivent dans la frustration permanente.

homme se regarde dans la glace

Cette distorsion de l’image de soi mène parfois souvent l’utilisation de stéroïdes quand la progression devient trop lente et difficile.

Conclusion

D’un coté, nous avons envie de nous inspirer des stars pour alimenter nos ambitions. Mais d’un autre, l’image parfaite qu’il renvoient à l’écran peut se retourner contre nous.

Je pense que l’essentiel est d’être conscient des artifices et des conditions dans lesquelles ces personnes construisent leur corps.

La vérité est que les acteurs détestent les sacrifices qu’ils doivent faire pendant ces prises de masse violentes pour le corps. Et parfois les moyens utilisés pour y arriver n’ont rien de vertueux.

Catégories : Uncategorized

2 commentaires

Clément GIRARD · 20/08/2019 à 09:10

Merci pour cet excellent article !

Les projections de bon nombre de pratiquants de muscu sont biaisées par les physiques délirants des acteurs des blockbusters américains. Tu nous montres de manière très précise et documentée pourquoi s’identifier à ses héros du grand écran est mauvais tant pour le corps que pour le mental.

La muscu doit rester un sport qui permet de mieux connaitre et de développer son corps. Sa pratique régulière doit permettre d’être mieux bâti et en meilleur forme qu’avant d’avoir commencé.

Je continue à lire avec plaisir tes articles qui sont toujours solides et sérieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018